Communiqué du collectif pour une gestion publique de l’eau à V-SQY


Communiqué de presse du 22/1/2021 – Collectif pour une gestion publique de l’eau à Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines collectifeauvsqy@laposte.net 06 03 39 24 46 Facebook: https://www.facebook.com/collectifEauVSQY


Fin 2026, le contrat de distribution de l’eau qui lie l’entreprise Suez et le syndicat AQUAVESC, composé principalement des communes de Versailles Grand Parc et de St Quentin-en-Yvelines, arrive à échéance. Il revient aux élu·es dernièrement désigné·es de réfléchir dès maintenant à l’avenir de la distribution de l’eau sur notre territoire.
Le collectif pour une gestion publique de l’eau à Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines propose à la signature de tous les habitant·es une charte pour exprimer avec force la volonté citoyenne que soit envisagé le passage de la distribution et de l’assainissement de l’eau en régie publique. Cette charte est signée dès aujourd’hui par Ali Rabeh, maire de Trappes, François Morton, maire de Guyancourt, Didier Fischer, maire de Coignières et Bertrand Houillon, maire de Magny-les-Hameaux mais aussi par 50 élu·es et citoyen·nes qui souhaitent que cette ressource soit gérée de manière publique, citoyenne et écologique.
Nous appelons les usager·es à signer en ligne massivement cette charte: http://www.petitions.fr/chartepourgestionpubliqueeauvsqy
L’eau est un bien commun de l’humanité qui ne doit pas être traité comme une marchandise. L’accès à l’eau constitue un droit fondamental, inaliénable et universel. L’eau doit être gérée de manière responsable et solidaire de la protection de la ressource à son rejet dans la nature pour assurer son partage entre usager·es et pour préserver son accès aux générations futures.
La gestion publique est un outil au service d’une gestion citoyenne de l’eau : avec des élu·es aux commandes garant·es de l’intérêt général et des usager·es impliqué·es au quotidien dans les choix stratégiques dans la plus grande transparence.
Elle permet la mise en place d’un tarif différencié du m³ d’eau qui allège le prix des faibles consommations et renchérit les fortes consommations, incitant aux économies d’eau.
Elle est un outil au service d’une gestion écologique de l’eau : l’intégralité des bénéfices doit être réinvestie dans le renouvellement des réseaux et dans la protection environnementale de la ressource pour un service de l’eau durable.

POUR UNE GESTION PUBLIQUE, CITOYENNE ET ECOLOGIQUE DE l’EAU A VERSAILLES ST-QUENTIN-EN-YVELINES


Avec « Maurepas Pour Tous », la Section EMC (Elancourt, Maurepas, Coignières) du PCF a été, en faisant signer des centaines de pétitions ces dernières années, à l’initiative de la revendication d’une régie publique de l’Eau et de l’Assainissement durant le mandat précédent de SQY ( 2014-2020 ).

Cette initiative a débouché sur la création d’un Collectif pluraliste qui s’est adressé à tous les candidats aux dernières élections municipales et communautaires des douze villes de SQY en 2020 en période préélectorale, pour les en informer et leur demander leur position sur ce sujet essentiel à nos yeux.

De nombreuses réponses se sont avérées favorables, mais pour concrétiser cette démarche sur le nouveau mandat ( 2020-2026 ) il est apparu nécessaire au Collectif d’élaborer une Charte à proposer à la signature des usagers, des élus et des organisations, … .

C’est cette Charte que nous vous proposons de signer

LA CHARTE

L’eau est un bien commun de l’humanité qui ne doit pas être traité comme une marchandise. L’accès à l’eau constitue un droit fondamental, inaliénable et universel. L’eau doit être gérée de manière responsable et solidaire de la protection de la ressource à son rejet dans la nature pour assurer son partage entre usager·es et pour préserver son accès aux générations futures,

C’est pourquoi nous souhaitons une gestion publique de l’eau sur les territoires de Versailles Grand Parc et Saint-Quentin-en-Yvelines.

La gestion publique est un outil au service d’une gestion citoyenne de l’eau : avec des élu·es aux commandes garant·es de l’intérêt général et des usager·es impliqué·es au quotidien dans les choix stratégiques dans la plus grande transparence.

Elle permet la mise en place d’un tarif différencié du m³ d’eau qui allège le prix des faibles consommations et renchérit les fortes consommations, incitant aux économies d’eau.

Elle est un outil au service d’une gestion écologique de l’eau: l’intégralité des bénéfices doit être réinvestie dans le renouvellement des réseaux et dans la protection environnementale de la ressource pour un service de l’eau durable.

Signataires de cette charte, nous demandons aux élu·es de ces territoires d’envisager la mise en place de régies publiques de distribution et d’assainissement de l’eau.

SIGNER LA CHARTE:

EAU et ASSAINISSEMENT: Résultats du premier tour des élections du 15 mars


              Les résultats du premier tour des élections municipales et communautaires de Saint-Quentin-en-Yvelines témoignent du succès électoral de candidats défendant la gestion publique de l’eau. 2 maires et 8 élu.e.s intercommunaux favorables à cette question ont été élus dès le premier tour. Les bons résultats obtenus par les listes La Verrière en Commun, Guyancourt pour tous, Décidons ensemble à GuyancourtTrappes avec Ali RABEH, Un autre projet pour les Clayes sous Bois  laissent espérer bien d’autres maires et élu.e.s portant la gestion publique de l’eau dans leur projet politique.

Résultats du premier tour du 15 mars 2020.

IV arbres et Jardins familiaux: les annonces du Maire d’Elancourt au CM du 5 février 2020


            C’était un projet « phare » affiché par la municipalité depuis plusieurs années, une opération d’envergure englobant un périmètre de plus de 40 hectares : le réaménagement du secteur « élargi » des IV arbres.
Dans cette perspective, la Zone d’Activité a été quasiment vidée de ses occupants (entreprises, Secours populaire …) sommés de se reloger ailleurs, et se retrouve dans un état de total abandon. Quant aux équipements sportifs du Parc des Sports à proximité, les scolaires et sportifs subissent au quotidien leur état de dégradation avancée (Guy Boniface …), mais les travaux de réhabilitation sont sans cesse reportés dans l’attente de ce « futur projet global » (lequel ?).
Lors du Conseil municipal du 5 février, au détour d’une question posée sur l’avenir des Jardins familiaux, M. Le Maire a tout simplement annoncé la « suspension » de ce projet. Si les interrogations font suite au vide sur les futures intentions du Maire sur ce secteur « élargi » des IV arbres, la déclaration du Maire est néanmoins une très bonne nouvelle pour les Jardins familiaux: rappelons-nous, carottes et poireaux devaient laisser place à un « commissariat du futur » ! Les jardiniers refusaient d’être délogés, ils ont eu raison de ne pas se laisser faire. Grâce à leurs actions pour faire connaître et valoriser leur travail de la terre sur ces parcelles (depuis 40 ans pour certains !), cet espace de biodiversité est préservé au cœur d’Elancourt … pour le moment.
Voilà qui montre que rien n’est jamais écrit d’avance …
Et en mars, c’est le printemps qui vient ! allons le cueillir !
Maria BOLZINGER élue de Gauche